• Base de données commune (CDB)

  • Base de données commune/Environnement synthétique dynamique 

  • Base de données commune (CDB)
    Jusqu’à présent, les dispositifs d’entraînement de type simulateurs de vol requéraient plusieurs bases de données uniques et différentes pour pouvoir fournir une représentation virtuelle du monde. En règle générale, ces bases de données sont créées dans un format propriétaire pour les systèmes de simulation associés, également appelé clients de simulation, qui ont besoin de cette base pour fonctionner. Ces clients de simulation incluent des sous-systèmes tels qu’une vue extérieure, un radar, un système infrarouge à vision frontale (FLIR), des forces générées par ordinateur (CGF), etc. L’existence de plusieurs bases de données uniques propres aux systèmes de simulation auxquels elles sont destinées, pose un certain nombre de difficultés, notamment pour ce qui est de la mise en corrélation des bases de données ou de la manière d’apporter rapidement des changements aux bases de données afin que celles-ci puissent répondre aux exigences de l’entraînement et de la répétition de missions.

    CAE a développé une nouvelle approche et une nouvelle architecture de publication de bases de données appelée Base de données commune (CDB). Cette base de données standard et ouverte permet de définir une seule représentation synthétique du monde, et peut être utilisée par tous les systèmes de simulation.. Celle-ci fait office de référentiel de données valorisé à l’exécution, à partir duquel les divers clients de simulation récupèrent l’information dont ils ont besoin pour exécuter leurs tâches de simulation respectives. En conséquence, la base de données commune permet de créer, de modifier et de mettre en corrélation des bases de données valorisées à l’exécution en quelques minutes seulement, au lieu des jours, semaines ou mois que ces actions requéraient auparavant. Autre avantage, et non le moindre, ces modifications peuvent être apportées très rapidement à l’aide des tout derniers renseignements et des données sources disponibles.

    Environnement synthétique dynamique (DSE) de CAE
    La réduction des dépenses liées à la défense pousse les militaires à opter pour des solutions économiques, par exemple l'utilisation de la simulation et d'environnements synthétiques pour préparer leur personnel à l'analyse, à la formation, à l'entraînement aux missions et à la prise de décisions opérationnelles.

    CAE a conçu une toute nouvelle solution, un environnement synthétique dynamique (DSE), qui vise à créer et à maintenir un environnement synthétique virtuel qui simule le monde réel de façon plus précise et réaliste. Fondé sur la base de données commune, l'environnement synthétique dynamique de CAE permet aux forces de défense de s'entraîner et d'acquérir des aptitudes essentielles dans un environnement synthétique qui change et évolue constamment.  Cette solution permet également d'apporter des modifications à la base de données en temps réel. En effet, elle répond aux actions des utilisateurs qui interagissent avec l'environnement synthétique, aux répercussions environnementales ou encore aux entités générées par ordinateur du scénario. Quatre principaux objectifs, établis par CAE, orientent le développement de l'environnement synthétique dynamique :
     

    • Dynamique – La base de données de l'environnement synthétique doit pouvoir être modifiée en temps réel, partout dans le monde, sans préparation préalable.
    • Persistance – Lorsque l'environnement synthétique est modifié en raison d'une interaction quelconque, par exemple les conditions météorologiques ou la détonation d'une bombe, ces modifications doivent « persister » en temps réel.
    • Adaptation – L'environnement synthétique doit pouvoir soutenir tant les utilisateurs uniques, sur un appareil mobile ou sur un ordinateur portable, que les regroupements virtuels et constructifs en direct.
    • Ouverture – L'architecture de base de données sous-jacente doit être fondée sur une spécification ouverte afin d'assurer la corrélation et l'interopérabilité.

    Puisque l'environnement synthétique dynamique de CAE est fondé sur la base de données commune, les problèmes de corrélation et d'interopérabilité entre les bases de données sont éliminés, ce qui se traduit par une grande économie de temps, d'argent et d'efforts. Mieux encore, le contenu de l'environnement synthétique peut être partagé dans tous les domaines – forces aériennes, terrestres, navales ou conjointes. En utilisant l'environnement synthétique dynamique de CAE, les forces de défense peuvent s'améliorer sur le plan de la formation, de la planification, de l'entraînement aux missions et de la prise de décisions opérationnelles grâce à une simulation beaucoup plus réaliste et précise du monde réel.

  • Documentation

    Fiches techniques
    (PDF - 1427 Ko)
    (PDF - 651 Ko)