• La clôture de l’acquisition devrait avoir lieu le 2 juillet 2021
  • Positionnera CAE comme le chef de file mondial en formation et en simulation, indépendamment de la plateforme, dans le marché de la défense et de la sécurité
  • Doublera approximativement les activités principales de formation militaire de CAE aux États-Unis
  • Améliorera la position de CAE au niveau de l’entraînement et du soutien opérationnel pour des opérations multidomaines

CAE a annoncé aujourd’hui qu’elle avait obtenu toutes les approbations réglementaires requises relativement à l’acquisition annoncée précédemment de la division Formation militaire de L3Harris Technologies pour 1,05 G $US, sous réserve des ajustements habituels, (« acquisition ») et qu’elle s’attend à ce que la clôture soit réalisée le 2 juillet 2021.

L’acquisition de la division Formation militaire de L3Harris Technologies aura pour effet d’améliorer la position de CAE en tant qu’entreprise de formation et de simulation, indépendamment de la plateforme, au service du marché mondial de la défense et de la sécurité. La division Formation militaire de L3Harris, qui inclut Link Simulation & Training, Doss Aviation et AMI, sera intégrée à CAE USA, ce qui doublera approximativement les activités principales de formation militaire de CAE aux États‑Unis. L’acquisition servira également à améliorer la capacité de CAE à fournir des solutions d’entraînement et de soutien opérationnel pour des opérations multidomaines en diversifiant la position de chef de file de CAE en formation et simulation dans le domaine aérien, en complétant ainsi les solutions d’entraînement terrestre et maritime, et en améliorant les capacités de CAE dans les domaines spatial et cyber.

« À la suite de la clôture, nous serons heureux d’accueillir les clients et les employés de la division Formation militaire de L3Harris à CAE », a affirmé Marc Parent, président et chef de la direction de CAE. « Il s’agit de la plus grande acquisition de notre histoire et elle démontre clairement notre stratégie en vue de renforcer et d’élargir notre position dans tous les marchés de CAE. Nous sortirons de cette pandémie beaucoup plus forts et prêts à répondre à la demande croissante de nos clients. » 

Grâce à cette acquisition, CAE ajoutera une expérience considérable en matière de développement et de livraison de systèmes de formation pour les avions-chasseurs et bombardiers, les plateformes à voilure tournante de la U.S. Army, les sous-marins et les avions télépilotés. CAE USA deviendra le maître d’œuvre ou sous-traitant clé en ce qui concerne une gamme de programmes, dont le programme Simulators Common Architecture Requirements and Standards (SCARS) de la United States Air Force (USAF), le programme F-16 Simulators Training Program (STP) de la USAF, le système d’entraînement des équipages F/A-18 de la U.S. Navy/Marine Corps, l’entraînement au vol initial de la USAF, l’entraînement Ground Based Strategic Deterrent (GBSD) de la USAF et le système d’entraînement B-2 de la USAF. 

« Cette acquisition apportera l’envergure, l’expérience et les capacités nécessaires pour soutenir notre stratégie visant à nous aligner davantage sur la stratégie de défense nationale des États-Unis », a déclaré Daniel Gelston, président de groupe, Défense et sécurité à CAE. « Alors que les États-Unis et leurs alliés s’entraînent en vue d’une menace provenant d’un adversaire de force comparable, nous prévoyons une demande croissante pour la formation fondée sur la simulation et l’utilisation d’environnements synthétiques dans tous les espaces de combat. L’acquisition renforcera de manière importante notre capacité à fournir des solutions numériques immersives pour l’entraînement et le soutien opérationnel nécessaires pour des opérations multidomaines. »

D’abord annoncée le 1er mars 2021, l’acquisition devrait avoir un effet positif d’un pourcentage se situant dans le bas de la tranche de 10 % à 20 % sur le RPA de CAE au cours de la première année complète après la clôture et elle aura un effet relutif immédiat sur le résultat opérationnel.

À propos de CAE

CAE est une entreprise de haute technologie à la fine pointe de l’immersion numérique qui fournit des solutions pour rendre le monde plus sécuritaire. Appuyés par plus de 70 ans d’innovations, nous continuons à réinventer l’expérience client et à révolutionner les solutions de formation et de soutien opérationnel dans les domaines de l’aviation civile, de la défense et sécurité, et des soins de santé. Nous sommes le partenaire de choix des clients du monde entier qui exercent leurs activités dans des environnements complexes, souvent dangereux et fortement réglementés où la réussite est essentielle. Grâce aux besoins permanents de nos clients pour nos solutions, plus de 60 % des revenus de CAE proviennent d’activités récurrentes. Nous avons la plus vaste présence mondiale de l’industrie, avec quelque 10 000 employés répartis dans 160 emplacements et centres de formation dans plus de 35 pays. www.cae.com

Suivez-nous sur Twitter @CAE_Inc et @CAE_Defence

Facebook : www.facebook.com/cae.inc

LinkedIn : www.linkedin.com/company/cae

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué comprend des énoncés prospectifs qui peuvent inclure, sans s’y limiter, des déclarations concernant le moment prévu de la réalisation de l’acquisition, les répercussions prévues de l’acquisition sur les plans stratégiques et opérationnels et sur les résultats financiers de CAE; de même que toute autre déclaration qui n’est pas un fait historique. Bien que CAE estime que les attentes et les hypothèses sur lesquelles ces énoncés prospectifs sont fondés soient raisonnables, on ne saurait se fier outre mesure aux énoncés prospectifs puisque rien ne garantit qu’ils s’avéreront exacts.

Les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement à l’utilisation de termes comme « croire », « attendre », « anticiper », « planifier », « avoir l’intention », « continuer », « estimer », « pouvoir », « devoir », « stratégie », « futur » et d’autres expressions semblables. Tous ces énoncés sont des énoncés prospectifs au sens des dispositions d’exonération des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières et au sens de la loi américaine intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995.

De par leur nature, les énoncés prospectifs nous obligent à poser des hypothèses qui sont assujetties à des risques et incertitudes inhérents liés à notre activité, lesquelles pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats escomptés dans les énoncés prospectifs. Bien que ces énoncés soient fondés sur les attentes et les hypothèses de la direction concernant les tendances historiques, les conditions actuelles et les faits attendus dans l’avenir, ainsi que sur d’autres facteurs que nous jugeons raisonnables et appropriés dans les circonstances, nous avisons le lecteur de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs, puisqu’ils risquent de ne pas être exacts. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué représentent nos attentes en date du 28 juin 2021 et, par conséquent, peuvent changer après cette date. Sauf si la loi l’exige, nous déclinons toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. L’information et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont expressément visés par la présente mise en garde. Les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué visent à aider les investisseurs et d’autres parties à comprendre certains éléments clés de l’acquisition. Les lecteurs sont avisés que ces renseignements peuvent ne pas convenir à d’autres fins.

Importantes hypothèses

Les énoncés prospectifs indiqués dans le présent communiqué de presse sont fondés sur certaines hypothèses, notamment, sans s’y limiter, la satisfaction de toutes les conditions de clôture relatives à l’acquisition de L3H MT avant la date de clôture prévue, notre capacité de retenir et d’attirer de nouvelles affaires et de réaliser des synergies, de même que de maintenir une position sur le marché découlant des plans d’intégration réussis liés à l’acquisition, notre capacité de réaliser par ailleurs l’intégration de la division Formation militaire de L3Harris Technologies acquise dans les délais prévus et selon des niveaux de coûts prévus, notre capacité à attirer et fidéliser les employés clés dans le cadre de l’acquisition, les estimations et les attentes de la direction quant à la conjoncture économique et commerciale future et à d’autres facteurs relatifs à l’acquisition et à son incidence sur la croissance et l’augmentation de diverses mesures financières, la réalisation des avantages attendus de l’acquisition sur le plan stratégique, financier et autre selon le calendrier prévu, la conjoncture économique et politique et les conditions sectorielles, l’exactitude et l’exhaustivité de l’information, notamment l’information publique, y compris l’information financière, préparée par L3Harris Technologies, l’absence de coûts et de passifs non divulgués importants associés à l’acquisition, la capacité de CAE d’avoir accès de manière opportuniste aux marchés financiers après la clôture de l’acquisition et l’absence de changement important de la conjoncture du marché. Pour des renseignements supplémentaires, notamment en ce qui a trait aux autres hypothèses qui sous-tendent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué, veuillez vous reporter à la rubrique pertinente du rapport de gestion de CAE pour l’exercice clos le 31 mars 2021. Étant donné l’évolution de la situation liée à la pandémie de COVID-19 et la réponse de CAE, des gouvernements, des autorités de réglementation, des entreprises et des clients, les hypothèses de CAE comportent forcément une plus grande incertitude. Les hypothèses énoncées dans le présent communiqué et, conséquemment, les énoncés prospectifs fondés sur ces hypothèses, pourraient donc être inexacts.

Autres risques importants

D’autres facteurs de risque importants qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements actuels diffèrent considérablement de ceux exprimés dans nos énoncés prospectifs sont mentionnés dans le rapport de gestion pour l’exercice clos le 31 mars 2021 déposé par CAE auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (disponible au www.sedar.com) et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (disponible au www.sec.gov). Le rapport de gestion de l’exercice 2021 est également disponible au www.cae.com. L’un ou plusieurs des facteurs décrits dans le rapport de gestion de CAE pourraient être exacerbés par la pandémie de COVID-19 en progression et avoir des conséquences sur les activités, les résultats d’exploitation et la situation financière de CAE qui soient beaucoup plus graves que s’il n’y avait pas eu de pandémie. Ainsi, les lecteurs sont informés que les risques divulgués pourraient avoir une incidence défavorable importante sur nos énoncés prospectifs. Nous devons souligner le fait que la liste des facteurs de risque n’est pas exhaustive et que d’autres facteurs pourraient également avoir des répercussions défavorables sur nos résultats.

- 30 -
Télécharger
pdf - 218 KB
Personnes-ressources
Hélène V. Gagnon
Vice-présidente principale, Affaires publiques, Communications mondiales et Responsabilité sociale d'entreprise
Presse spécialisée
Chris Stellwag
Directeur, Communications marketing - Défense et sécurité
Andrew Arnovitz
Vice-président principal, Stratégie et relations avec les investisseurs
Partager