•    CAE devient le chef de file technologique des solutions numériques de gestion des vols et des équipages   
•    Transaction qui s’inscrit pleinement dans la vision stratégique de Sabre de créer un nouveau marché pour les voyages personnalisés

CAE (NYSE : CAE; TSX : CAE) et Sabre Corporation (NASDAQ : SABR) ont annoncé aujourd’hui un accord portant sur l’acquisition par CAE de la division AirCentre de Sabre axée sur les opérations aériennes (AirCentre), une gamme inégalée de solutions d’optimisation et de gestion des vols et des équipages. L’accord, qui est évalué à 392,5 millions $US abstraction faite des ajustements postérieurs à la clôture, inclut le catalogue de produits AirCentre de Sabre, les technologies connexes et la propriété intellectuelle ainsi que le transfert de ses employés hautement qualifiés. AirCentre a généré environ 150 millions $US de revenus dans l’année 2019 (avant la pandémie) et un BAIIA1 d’environ 55 millions $US pour la même période. La clôture de la transaction, qui devrait survenir au premier trimestre de l’année 2022, est assujettie aux conditions habituelles et aux approbations réglementaires.

L’acquisition élargira davantage la portée de CAE auprès de sa vaste clientèle au-delà de la formation des pilotes et positionnera l’entreprise comme un chef de file technologique dans le marché croissant des solutions numériques de gestion des vols et des équipages en tête de l’industrie. CAE prévoit que la transaction aura un effet positif sur le RPA2 de CAE, soit un pourcentage à un chiffre dans la partie moyenne de la fourchette, et des flux de trésorerie3 qui seront encore plus élevés, au cours de la première année.

« La division AirCentre de Sabre est très appréciée par plusieurs des plus importants transporteurs du monde, qui sont quasiment tous des clients de CAE actuellement. Cette acquisition élargira considérablement les capacités de CAE auprès d’un nombre important de compagnies aériennes et nous permet d’atteindre notre objectif qui consiste à aider nos clients dans le domaine de l’aviation civile à exercer leurs activités avec les niveaux les plus élevés d’efficacité et de précision », a déclaré Marc Parent, président et chef de la direction de CAE. « Nous nous engageons à investir et à innover dans les solutions numériques de gestion des vols et des équipages, un domaine en expansion pour notre entreprise. L’acquisition élargira également l’éventail des compétences de CAE avec l’ajout de 500 employés hautement qualifiés, dont la majorité possède une expertise en développement de logiciels et en solutions numériques. Nous sommes heureux d’accueillir les employés d’AirCentre partout dans le monde et nous sommes ravis de travailler avec nos nouveaux collègues pour accélérer l’innovation des produits d’AirCentre ainsi que la transformation numérique et technologique en cours à CAE. Cette transaction constituera la neuvième acquisition qui aura un effet positif sur le RPA de CAE depuis le début de la pandémie de COVID-19, ce qui démontre encore plus l’intention de CAE d’émerger de la pandémie en meilleure position, plus résiliente et plus rentable. »

Pour Sabre, ce désinvestissement démontre l’engagement de l’entreprise envers ses initiatives stratégiques annoncées précédemment et constitue une autre étape vers la réalisation de sa vision qui consiste à créer un nouveau marché pour les voyages personnalisés. Grâce à cette transaction et à d’autres changements stratégiques effectués au cours de la dernière année, Sabre sera en meilleure position pour créer des sources de revenus supplémentaires à l’avenir.

« Ce désinvestissement est une importante décision stratégique qui nous permettra de nous concentrer sur nos projets d’avenir et sur l’accélération de notre croissance à mesure que nous continuons à transformer notre entreprise et à poursuivre sur notre lancée des trois dernières années », a déclaré Sean Menke, président et chef de la direction de Sabre. « En vendant AirCentre à une entreprise qui souhaite prendre de l’expansion dans le domaine des opérations aériennes, nous pouvons créer plus de valeur pour Sabre, ses actionnaires et les clients d’AirCentre tout en demeurant très concentrés sur les secteurs de notre entreprise qui nous aideront à créer des revenus supplémentaires pour Sabre et nos clients, aujourd’hui comme demain. »

Unir les compagnies aériennes et les équipages en un seul écosystème numérique interconnecté et grandissant

Au cours des trois dernières années, CAE n’a cessé d’unifier son écosystème numérique d’opérations aériennes en vue d’offrir une gamme de solutions globales d’optimisation des opérations aériennes et d’amélioration de l’expérience des vols et des équipages.

Les acquisitions de Merlot et de RB Group en décembre 2020 et en avril 2021 ont marqué une étape importante dans le parcours de CAE pour soutenir le développement d’un écosystème numérique des opérations aériennes. Et en juillet 2021, CAE a annoncé la mise en place du Projet Résilience, un programme d’innovation sur plusieurs années, pour développer les technologies de demain, y compris les solutions immersives numériques qui tirent parti des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de l’aviation civile.

 Pour plus de renseignements sur les solutions actuelles numériques de gestion des équipages de CAE, visitez ces pages.

Présentation de CAE : CAE met une présentation sur CAE à la disposition des analystes et des investisseurs sur son site Web à www.cae.com/investors. Elle est accessible à partir de ce lien.

À propos d’AirCentre de Sabre

La division AirCentre de Sabre compte environ 500 employés situés dans 13 pays, dont 5 plaques tournantes. Cette division livre des solutions logicielles à plus de 150 compagnies aériennes clientes, avec un catalogue qui inclut :

  • Gestion des équipages : améliore la planification à long terme, gestion et suivi innovateurs, et soutien à la prise de décision en matière de gestion des perturbations afin d’aider les transporteurs à gérer les horaires des équipages et à tenir les membres d’équipage informés avec des données en temps réel.
  • Gestion des vols : permet aux compagnies aériennes de gérer les principales fonctions des opérations de vol afin de livrer efficacement des plans de vol et de soutenir une productivité accrue.
  • Gestionnaire du mouvement : aide les compagnies aériennes à obtenir un avantage concurrentiel en optimisant l’utilisation de l’appareil et des plans opérationnels afin d’atteindre les objectifs commerciaux comme la protection des horaires, la réduction des perturbations et la réduction des répercussions sur les passagers.
  • Gestion des aéroports : gère les opérations aéroportuaires comme la planification, la désignation des portes et le recrutement pour favoriser une efficacité opérationnelle accrue, aider à optimiser les coûts et améliorer l’expérience client.
  • En vol : couvre tous les aspects de la planification du service, la commande de nourriture, les prévisions, les opérations, la gestion des matériaux, les contrôles financiers et l’établissement des rapports.

À propos de Sabre Corporation

Sabre Corporation est une importante entreprise de logiciels et de technologies qui propulse l’industrie du voyage, desservant un large éventail d’entreprises, notamment des compagnies aériennes, des hôteliers, des agences de voyage et d’autres fournisseurs. L’entreprise fournit des solutions de commerce de détail, de distribution et de gestion des commandes qui aident ses clients à exercer leurs activités plus efficacement, à générer des revenus et à fournir une expérience personnalisée aux voyageurs. Grâce à son marché du voyage en tête de l’industrie, Sabre connecte les fournisseurs de voyage avec des acheteurs partout dans le monde. La plateforme technologique de Sabre gère plus de 260 G$ de dépenses mondiales de voyage chaque année. Sabre, dont le siège social est situé à Southlake (Texas, États-Unis), dessert des clients dans plus de 160 pays dans le monde. Pour plus de renseignements, visitez www.sabre.com.

À propos de CAE

CAE est une entreprise de haute technologie à la fine pointe de l’immersion numérique qui fournit des solutions pour rendre le monde plus sécuritaire. Appuyés par plus de 70 ans d’innovations, nous continuons à réinventer l’expérience client et à révolutionner les solutions de formation et de soutien opérationnel dans les domaines de l’aviation civile, de la défense et sécurité, et des soins de santé. Nous sommes le partenaire de choix des clients du monde entier qui exercent leurs activités dans des environnements complexes, souvent dangereux et fortement réglementés où la réussite est essentielle. Grâce aux besoins permanents de nos clients pour nos solutions, plus de 60 % des revenus de CAE proviennent d’activités récurrentes. Nous avons la plus vaste présence mondiale de l’industrie, avec quelque 11 000 employés répartis dans 180 emplacements et centres de formation dans plus de 35 pays. www.cae.com

Suivez-nous sur Twitter : CAE_Inc

Facebook : www.facebook.com/cae.inc

LinkedIn : www.linkedin.com/company/cae

Mots-clics : #CAE; #CAEpilot; #CAEcrewperformance

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs relatifs à CAE

Le présent communiqué de presse contient des énoncés de nature prospective concernant les avantages prévus de l’acquisition par CAE de la division AirCentre de Sabre axée sur les opérations aériennes (« l’acquisition »), l’accès par CAE à des sources de financement, de même que les activités, les événements et les faits nouveaux de CAE qui, selon celle-ci, pourraient avoir lieu dans l’avenir. Il s’agit, par exemple, d’énoncés concernant la vision, les stratégies, les tendances et perspectives commerciales, les produits des activités ordinaires futurs, les dépenses d’investissement en immobilisations, les expansions et initiatives nouvelles, les obligations financières et les ventes anticipées de CAE. Les énoncés prospectifs contiennent normalement des verbes ou mots comme « croire », « compter que », « s’attendre à », « prévoir », « envisager », « continuer de », « estimer », « pouvoir », « vouloir », « devoir », « stratégie », « futur » et des formulations analogues. De par leur nature, les énoncés prospectifs obligent CAE à poser des hypothèses qui sont assujetties à des risques et incertitudes inhérents liés à son activité, lesquelles pourraient faire en sorte que les résultats réels de périodes futures diffèrent sensiblement des résultats indiqués dans les énoncés prospectifs. Bien que ces énoncés soient fondés sur les attentes et les hypothèses de la direction concernant les tendances historiques, les conditions actuelles et les faits attendus dans l’avenir, ainsi que sur d’autres facteurs que CAE juge raisonnables et appropriés dans les circonstances, CAE avise le lecteur de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs, puisqu’ils risquent de ne pas être exacts.

Les risques importants qui pourraient être à l’origine de différences comprennent notamment le fait de ne pas avoir accès aux sources de financement anticipées dans les délais prévus ou de ne pas y avoir accès du tout, les risques relatifs à l’acquisition, comme la non-réalisation de la totalité ou d’une partie des avantages prévus ou des problèmes imprévus liés à l’intégration, aux coûts ou à des retards, les risques liés à la pandémie de COVID-19, comme la santé et la sécurité, la réduction et l’interruption d’activités, la conjoncture économique mondiale, le détournement de l’attention de la direction, l’intensification des risques liés aux TI, les risques de liquidité et de crédit, les risques liés à l’industrie, comme la concurrence, l’expansion des activités et l’attribution de nouveaux contrats, les budgets de la défense et le calendrier des dépenses à cet égard, les programmes de défense et de sécurité financés par l’État, les contraintes du secteur de l’aviation civile, les questions liées à la réglementation, les catastrophes naturelles ou autres, les lois et règlements environnementaux, les changements climatiques, des risques propres à CAE, comme l’évolution des normes et l’innovation technologique, la capacité de CAE à pénétrer de nouveaux marchés, les activités de R-D, les contrats d’approvisionnement à prix fixe et à long terme, les partenariats stratégiques et les contrats à long terme, l’approvisionnement et le rapport de force des fabricants d’équipement d’origine (OEM), l’intégration des produits et la gestion des programmes, la protection des droits de propriété intellectuelle et des marques de CAE, l’accès à la propriété intellectuelle de tiers, la perte de personnel clé, les relations de travail, les risques liés à la responsabilité qui pourraient ne pas être couverts par les assurances ou faire l’objet d’indemnisations, les garanties et autres réclamations sur des produits, l’intégration des entreprises acquises par voie de fusions, d’acquisitions, de coentreprises, d’alliances stratégiques ou de dessaisissements, le risque d’atteinte à la réputation, les mesures prises par les États-Unis en matière de propriété, de contrôle ou d’influence étrangère, la durée du cycle de vente, le caractère saisonnier des activités, le rendement continu du capital investi pour les actionnaires, les technologies de l’information et la cybersécurité, la dépendance de CAE envers la technologie et les tiers fournisseurs, la confidentialité des données, les risques liés au marché, comme les écarts de change, la disponibilité du capital, le risque de crédit, la capitalisation des régimes de retraite, le fait de faire des affaires à l’étranger, l’incertitude géopolitique, les lois anticorruption et les questions fiscales. En outre, des différences pourraient découler d’événements susceptibles d’être annoncés ou de survenir après la date du présent communiqué de presse. De plus amples renseignements concernant les risques et les incertitudes touchant l’activité de CAE se trouvent dans le rapport de gestion pour l’exercice clos le 31 mars 2021 et le rapport de gestion pour le trimestre clos le 30 juin 2021. Un ou plusieurs des facteurs décrits ci-dessus et ailleurs dans le présent communiqué de presse et dans les documents mentionnés dans les présentes pourraient être amplifiés par l’intensification de la pandémie de COVID-19 et pourraient avoir des répercussions beaucoup plus importantes sur l’activité, les résultats d’exploitation et la situation financière de CAE. En conséquence, les lecteurs sont avisés que l’un des risques énoncés pourrait avoir des effets nuisibles importants sur les énoncés prospectifs de CAE. Les lecteurs sont également avisés que les risques décrits ci-dessus et ailleurs dans le présent communiqué de presse et dans les documents mentionnés dans les présentes ne sont pas nécessairement les seuls auxquels CAE fait face; des risques et incertitudes additionnels qui sont actuellement inconnus de CAE ou que CAE peut juger négligeables pour l’instant pourraient avoir des effets nuisibles sur les activités de CAE.

Jusqu’à la clôture de l’acquisition, la division AirCentre de Sabre est une unité commerciale entièrement intégrée de Sabre, et la division AirCentre de Sabre n’a pas fait l’objet d’états financiers séparés par le passé. En conséquence, l’information financière sur la division AirCentre de Sabre figurant dans ce document a été préparée à partir des états financiers consolidés et des registres comptables historiques de Sabre et reflètent certaines hypothèses, certaines affectations et certains jugements importants de Sabre. La situation financière, le résultat net et les flux de trésorerie de la division AirCentre de Sabre pourraient ne pas être représentatifs du résultat financier si la division AirCentre de Sabre avait été une entité autonome ou avait fonctionné indépendamment de Sabre. Par conséquent, l’information financière historique ou les résultats financiers futurs prévus de la division AirCentre de Sabre peuvent ne pas être un indicateur fiable des résultats futurs.

Sauf dans la mesure prévue par la loi, CAE rejette toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser l’un des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou d’autres facteurs. Les renseignements et énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont expressément visés par cette mise en garde. 

Principales hypothèses

Les énoncés prospectifs indiqués dans le présent communiqué de presse sont fondés sur certaines hypothèses, notamment, sans s’y limiter, l'accès aux sources de financement anticipées dans les délais prévus, l’intégration et la réalisation des avantages et des synergies prévus découlant de l’acquisition selon l’échéancier prévu, les conséquences négatives prévues de la pandémie de COVID-19 sur les activités, les résultats d’exploitation, les flux de trésorerie et/ou la situation financière de CAE, y compris l’effet attendu des mesures d’atténuation mises en œuvre en raison de la pandémie de COVID-19, la suffisance des liquidités disponibles de CAE provenant de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, les montants disponibles sur les facilités de crédit renouvelables de CAE, le solde disponible aux termes du programme d’achat de créances de CAE, les flux de trésorerie opérationnels de CAE et l’accès continu à du financement par emprunt pour satisfaire aux exigences financières dans un avenir prévisible, et l’absence de conséquences financières, opérationnelles ou concurrentielles attribuables à des modifications à la réglementation touchant les activités de CAE. Pour obtenir de plus amples renseignements, y compris au sujet d’autres hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs indiqués dans le présent communiqué de presse, veuillez vous reporter à la section isolable applicable du rapport de gestion pour l’exercice clos le 31 mars 2021 et du rapport de gestion pour le trimestre clos le 30 juin 2021. Compte tenu de l’incidence de l’évolution de la pandémie de COVID-19 et de la réponse connexe de CAE, des gouvernements, des autorités de réglementation, des entreprises et des clients, les hypothèses de CAE comportent une plus grande part d’incertitude. Par conséquent, les hypothèses présentées dans le présent communiqué de presse et dans les documents mentionnés dans les présentes, et conséquemment, les énoncés prospectifs fondés sur ces hypothèses, pourraient être inexacts.

Mesures hors PCGR et autres mesures financières

Le présent communiqué comprend des mesures hors PCGR et d’autres mesures financières. Les mesures hors PCGR fournissent une information supplémentaire utile, mais elles n’ont pas de signification normalisée établie conformément aux PCGR et elles pourraient donc ne pas être comparables aux mesures analogues présentées par d’autres émetteurs. Le lecteur doit se garder de les confondre avec les mesures du rendement établies conformément aux PCGR, de les substituer à celles-ci ou de les comparer aux mesures similaires qu’utilisent d’autres sociétés. La direction croit que la présentation de certaines mesures hors PCGR fournit aux lecteurs une meilleure compréhension de nos résultats et des tendances tout en leur fournissant des renseignements additionnels sur nos résultats financiers et opérationnels.

(1) BAIIA

Le BAIIA s’entend du bénéfice avant l’impôt sur le résultat, les charges financières nettes et la dotation aux amortissements.

(2) RPA

CAE calcule le résultat par action en divisant le résultat dilué par action des activités poursuivies attribuable aux détenteurs d’instruments de capitaux propres de CAE par le nombre moyen d’actions diluées.

(3) Flux de trésorerie disponibles

Ils correspondent aux flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles poursuivies, dont sont soustraits les dépenses d’investissement en immobilisations liées à la maintenance, les autres actifs sans lien avec la croissance et les dividendes versés et auxquels sont ajoutés le produit de la cession d’immobilisations corporelles, les dividendes reçus des participations mises en équivalence et le produit des participations mises en équivalence, déduction faite des paiements.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs relatifs à Sabre

Certains énoncés contenus dans ce communiqué de presse sont de nature prospective concernant des tendances, des événements à venir et des incertitudes. Ces énoncés pourraient aussi porter sur les attentes et projets de Sabre quant à ce qui pourrait se produire à l’avenir. Tous les énoncés qui ne sont pas des faits historiques ou actuels sont des énoncés prospectifs. Dans de nombreux cas, vous pouvez cerner les énoncés prospectifs par la présence de termes tels que « s’attendre à », « futur », « croire », « planifier », « orientation », « perspectives », « anticiper », « à faire », « prévoir », « continuer », « stratégie », « estimer », « projet », « peut », « devrait », « prévoit », « potentiel », de la forme négative de ces termes ou de toute autre terminologie comparable. Les énoncés prospectifs font état des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient changer considérablement l’issu des résultats, des performances de Sabre comparativement aux résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par les énoncés prospectifs. Les risques et incertitudes potentiels comprennent, entre autres : la clôture, l’intégration et les effets de l’acquisition décrite dans ce communiqué; les résultats financiers de l’entreprise à acquérir; la gravité, l’étendue et la durée de la pandémie mondiale de COVID-19, y compris ses variantes et son impact sur l’activité et le rendement de Sabre; les mesures prises pour contenir la maladie ou traiter son impact, y compris les restrictions de voyage, l’efficacité et le taux de vaccination; l’effet des mesures de travail à distance sur les activités de Sabre; la vitesse et l’étendue de la reprise dans l’ensemble du secteur du voyage; la dépendance à l’égard des volumes des transactions dans l’industrie mondiale du voyage, en particulier les volumes des transactions aériennes et l’impact des changements à ces volumes résultant de l’insolvabilité des compagnies aériennes; la suspension du service aérien ou l’immobilisation des avions; l’effet des initiatives de réduction des coûts; le moment; la mise en œuvre et les effets de l’investissement technologique et d’autres initiatives stratégiques; la réalisation et l’impact des plateformes de voyage; l’utilisation par les fournisseurs de voyages des modèles de distribution alternatifs; l’exposition aux pressions tarifaires dans le secteur d’activité des solutions de voyage; les changements touchant les clients des fournisseurs de voyages; le maintien de l’intégrité des systèmes et de l’infrastructure de Sabre et l’effet de toute violation de la sécurité; l’incapacité à s’adapter aux avancées technologiques; la concurrence sur les marchés de la distribution de voyages et des solutions; la mise en œuvre de solutions logicielles; la dépendance au recours d'intervenants tiers pour assurer la prestation de services informatiques et les effets de ces services; l’exécution, la mise en œuvre et les effets des ententes et des partenariats stratégiques nouveaux, modifiés ou renouvelés, en prenant en considération les économies prévues et la dépendance à l’égard de l’exécution, du maintien et du renouvellement de contrats avec des clients et d’autres intervenants et du recouvrement des montants dus à Sabre en vertu de ces ententes; la dépendance envers la présence de voyageurs; la collecte, le traitement, le stockage, l’utilisation et la transmission de données personnelles par Sabre et les risques associés à la conformité PCI; la capacité de Sabre à recruter, à former et à conserver ses employés, y compris les principaux dirigeants et employés techniques; les résultats financiers et commerciaux et les effets des acquisitions et des cessions; les effets de tout litige et des examens et enquêtes réglementaires; les conditions économiques et politiques mondiales et régionales défavorables, y compris (mais sans s’y limiter) les conditions économiques dans les pays ou régions qui ont traditionnellement des niveaux élevés d’exportations vers la Chine ou qui ont des économies basées sur les matières premières et l’effet du « Brexit », les risques découlant des opérations mondiales, la dépendance à la valeur des marques de Sabre, le non-respect des réglementations, le recours à des partenaires distributeurs tiers, les effets de la mise en œuvre de nouvelles normes en matière de comptabilités et les questions fiscales. De plus amples renseignements sur les risques et incertitudes potentiels susceptibles d’affecter les activités et les résultats des opérations de Sabre figurent dans les sections « Facteurs de risque » et « Énoncés prospectifs) du rapport trimestriel de Sabre sur le formulaire 10-Q déposé auprès de la SEC le 3 août 2021, du rapport annuel de Sabre sur le formulaire 10-K déposé auprès de la SEC le 25 février 2021 et des autres documents déposés par Sabre auprès de la SEC. Bien que Sabre estime que les attentes reflétées dans les énoncés prospectifs soient raisonnables, Sabre ne peut garantir les événements, perspectives, orientations, résultats, actions, niveaux d’activité, performances ou réalisations futurs. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs. Sauf si la loi l’exige, Sabre ne s’engage pas à mettre à jour ou à réviser publiquement les énoncés prospectifs afin de refléter les circonstances ou les événements survenus après la date à laquelle elles ont été formulées.

Personnes-ressources – Sabre :

Médias :                                                                               

Kristin Hays, vice-présidente principale, Communications mondiales                                  

[email protected]                                                        

Heidi Castle, directrice principale, Communications mondiales

[email protected]

Investisseurs

Kevin Crissey, vice-président, Relations avec les investisseurs

[email protected]                                                                                                                    

- 30 -
Télécharger
pdf - 331 KB
Personnes-ressources
Hélène V. Gagnon
Vice-présidente principale, Affaires publiques, Communications mondiales et Responsabilité sociale d'entreprise
Presse spécialisée
Nathalie Siphengphet
Directrice, Marketing et stratégie, Solutions de formation pour l’aviation civile
Relations avec les investisseurs
Andrew Arnovitz
Vice-président principal, Relations avec les investisseurs et Gestion du risque d’entreprise
Partager